Vous êtes ici : 
Eric Burgaud - Sa vie familiale

Eric Burgaud est né le 29 juin 1962 à Dinan en Bretagne. Il partage avec sa soeur jumelle d'être l'aîné de la famille. Après la naissance des jumeaux, viendront une soeur et un frère. Son père a travaillé comme ingénieur et sa mère s’est occupée de la famille et du foyer.

Ses soeurs sont devenues respectivement médecin et informaticienne, et son frère est entré dans la politique où il est sur le terrain toujours en prise avec les réalités de la société.

Education

C'est dans la région parisienne qu'Eric Burgaud passe son enfance. Il est scolarisé dans une école publique pour le primaire, puis chez les oratoriens à St Erembert, à Saint-Germain-en-Laye, pour le secondaire jusqu'à son bac littéraire qu'il passe en 1980.
Ce parcours scolaire révèle son goût d'apprendre et de comprendre, façonne sa passion pour l'histoire et la philosophie et concourt à lui apporter une culture générale solide – dont le général de Gaulle disait "qu'elle est la véritable école du commandement". En parallèle de ses professeurs, Eric Burgaud reçoit de ses parents une éducation qui fait la part des droits et devoirs, met en exergue l'effort et la rigueur, l'engagement et l'excellence, le sens des responsabilités et de l'humilité.

Valeurs

Ces fondations autant qu'une histoire familiale – sa famille a compté plusieurs militaires qui se sont particulièrement illustrés durant la première et la seconde guerre mondiale – assoient sa vocation militaire. Une haute idée de la Nation, plus particulièrement celle de la défense des intérêts et du "code génétique" de la Nation, le dépassement de soi, voire l'acceptation du don de sa propre vie pour des causes collectives et supérieures, et le sens sacré d'un certain nombre de valeurs défendues par les militaires – dont la liberté et la paix en sont les principales – le conduiront vers une carrière militaire d’officier.

Eric Burgaud est de ceux qui considèrent qu'il existe des valeurs qui méritent qu'on les défende. Il est reçu avec brio au concours littéraire de l’Ecole militaire de Saint Cyr dès son premier essai en 1982. En même temps, il passe une licence d'histoire à l’université de la Sorbonne. Sorti de Saint Cyr avec un bon classement, ayant toujours envie de se dépasser et d’entrainer les autres, il choisit de servir chez les chasseurs alpins, corps d’élite, où il fera la moitié de sa carrière militaire.

Famille

En 1996, il rencontre et épouse Florence qui est infirmière. Ils ont deux garçons nés en 1999 et 2000. La mobilité géographique des militaires les emmène en différents endroits du territoire, et écarte pendant un temps son épouse de la vie professionnelle.

Epreuve

C'est en 2005, après 25 ans de carrière militaire, et plusieurs opérations extérieures qu'il est frappé par l'affaire Mahé et par la mise en accusation par le ministre de la défense, Madame Alliot-Marie. Eric est alors obligé de se retirer des effectifs opérationnels, mais il continue à servir au sein de l'armée comme chargé de projets de restructuration au sein de deux états majors régionaux, à Lyon puis à Saint-Germain-en-Laye. En 2007, il décide de mettre un terme définitivement à sa carrière militaire qui l’avait animé pendant tant d’années et il se met, à 45 ans, en quête de trouver un premier emploi dans le civil.

La chose n’est pas facile, surtout avec cette histoire de procès en attente. Grâce à son entourage, Eric est recruté dans un chantier de construction navale à La Rochelle. Il est chargé de superviser la construction de bateaux à voile de grande croisière. Pendant ces 3 années, il s’attache à transformer ce petit chantier artisanal en industrie performante en réorganisant les tâches et tous les postes de travail. Son expérience des hommes et de l'organisation s’applique bien à la situation et permet au chantier de gagner rapidement plusieurs points de productivité en peu de temps.
Durant cette période, son épouse reprend son travail comme infirmière coordinatrice d'un service de soins à domicile destinés aux personnes âgées et dépendantes. En 2010, un changement de management à la direction de l’entreprise oblige Eric à rechercher un nouvel emploi.

Maintenant, depuis un an, Eric travaille dans une grande entreprise de services de gestion de l'eau et de l'environnement en France. Il a pour mission de transformer l'organisation de l'exploitation et de favoriser le développement d'un réseau d'agences de proximité.
Il s’investit plus que jamais dans ce qu’il entreprend sachant l’importance d’avoir un travail. Il suit attentivement l'éducation et l’épanouissement de ses enfants et leur consacre tout le reste de son temps. Chaque week-end, chaque vacances, ce sont des passions communes pour les activités sportives et extérieures comme le VTT, le tennis, le ski, la voile, la pêche ou l'équitation qui les réunissent ensemble.

En toutes choses, c’est son foyer et sa famille qui, tout simplement, comptent le plus. Pour Eric, il faut avant tout préserver aujourd’hui sa femme et ses enfants des traumatismes causés par l'action judiciaire qui depuis 2005 pèse lourdement sur ses épaules.

Retour en haut de page
09/12/2012
Procès Mahé : un militaire acquitté, trois autres condamnés avec sursis
08/12/2012
Affaire Firmin Mahé : pourquoi la Cour d'assises a bien jugé les 4 militaires accusés de meurtre
07/12/2012
La défense plaide l'humanité des soldats
05/12/2012
RFI : Affaire Firmin Mahé : «On a bien une confrontation entre la légalité et la légitimité»

Un chef doit assumer, ce que n'a pas fait le général Poncet.

Général Jean-Yves Moulherat