Vous êtes ici : 
Témoignages
Témoignage d'un militaire en Côte-d'Ivoire

Mercredi 28 novembre 2012

 

   Mon Colonel,

ancien militaire aussi, j'étais en Côte-d'Ivoire de février 2005 à juin 2005 en tant que chef de section proterre et officier observateur d'artillerie du 93ème RAM; nous étions dans le GTIA 1 sous les ordres du Chef de Corps du 7ème BCA. Nos 2 sections proterre et d'artillerie (chaque section avait cette double casquette) faisaient alternativement 3 semaines à Bouaké et 3 semaines à Lomo Nord en se relevant entre elles. Nous avons beaucoup patrouillé en Zone de Confiance, et en particulier mon équipe d'observateur car nous possédions l'un des 2 VAB Observateurs (qui était équipé de caméra thermique, binoculaire, télémètre laser, navigateur terrestre et GPS) présents sur le territoire; je patrouillais plus de 3 semaines par mois alternativement avec le 1er Spahis et le 7ème BCA...

Nous devions sécuriser la Zone de Confiance et empêcher les coupeurs de route d'opérer... nous sommes ainsi intervenus un certain nombre de fois et avons mis en échec certaines tentatives de ces bandits de grand chemin, sans réussir à en capturer néanmoins...

Dans notre zone d'opération, nous n'avons pas eu d'exactions semblables à Duekoué fin mai 2005 où il y avait eu des dizaines de victimes... Et ces exactions sont horribles car il y a de nombreuses personnes (y compris des enfants, femmes enceintes ou vieillards) massacrées à coups de machettes et cela ne peut laisser indifférent les personnes qui interviennent sur place même nous, les militaires...

Alors c'est sûr, c'est facile de critiquer et de donner son avis paisiblement assis dans son fauteuil avec une bière à la main, sans avoir jamais mis un pied dans un de ces territoires en proie à des guerres civiles où l'horreur côtoie ces moments intenses de satisfaction et du devoir accompli lorsqu'on sécurise ces zones et que la population locale nous apprécie et nous acclame... c'est sûr que c'est facile de critiquer alors que l'on ne connaît de l'affaire que ce que les médias ont bien voulu nous rapporter sans jamais avoir vu en réel les corps mutilés à la machette...

Alors c'est facile de critiquer et de juger les acteurs militaires de ces opérations et qui, au péril de leur vie essaye de faire appliquer les accords signés entre les belligérants dans des territoires où la vie humaine n'a aucun prix... et c'est facile de lâcher ses propres hommes qui au péril de leur vie sont l'instrument de notre pouvoir politique... c'est sûr que c'est plus politiquement correct de lâcher ses hommes qui doivent se débrouiller pour faire respecter ces accords, avec leurs modestes moyens...

Quand tout se déroule bien, et bien c'est bien, on a juste fait notre travail, mais quand il y a des imprévus, une épine dans le pied, alors là quelle honte... des militaires exemplaires sont traités comme des moins que rien, des assassins... et l'individu Mahé, c'était qui? un assassin ou une pauvre victime des "méchants" soldats français? j'ai l'impression qu'on inverse les rôles, comme c'est courant d'ailleurs dans notre pays avec les médias... il faut bien avoir conscience que dans ces pays la justice est inefficace ou corrompue; vous arrêtez le pire des assassins et il sera libéré immédiatement car il est de la même ethnie que le juge... et il recommencera indéfiniment, sauf si quelqu'un s'en occupe définitivement et radicalement... alors c'est facile de faire comparaître devant notre justice de pays occidental et civilisé des militaires français exemplaires victimes de leur conviction de tout faire pour sauver ces populations martyrisés... alors c'est facile de stigmatiser mes frères d'armes qui risquent leur vie dans ces territoires hostiles au nom du pouvoir politique qui leur demande l'impossible et qui ne leur donne que de modestes moyens... alors c'est facile de donner des consignes et des objectifs a atteindre tranquillement assis dans un bureau d'un ministère sans jamais avoir été sur le terrain pour voir la réalité... Alors vous mes chers frères d'armes, vous mes camarades de missions, je vous soutiens de tout mon cœur et de toute mon âme... et cela depuis le début de cette triste affaire...

Ne baissez pas les bras... ne baissez pas la tête...

vous avez été exemplaires et pris dans une situation et un contexte terribles qui ne sont pas compréhensibles pour nos concitoyens qui ont leur vie à l'occidentale dans un pays en paix, civilisé et démocratique... en tout cas c'est à nos chefs de l'époque de se battre et de faire comprendre ce qu'était le contexte dans ce pays en proie à une terrible guerre civile... et c'est à nos hommes politiques, ministre de la Défense et ministre des Affaires Etrangères, d'expliquer le contexte et de vous soutenir au lieu de vous enfoncer... Vous pouvez compter sur moi pour vous soutenir...

Bon courage et j'espère que cela se terminera bien pour vous tous...

Respectueusement et amicalement. 

Et aussi...
21/12/2012 - Témoignage d'un Lt-Cel er
"Nul ne peut se sentir, à la fois, responsable et désespéré" - Saint-Exupéry - Pilote de Guerre.
20/12/2012 - Témoignage de soutien
Je doute de la capacité du politique à définir à l'avenir, un cadre d'engagement acceptable pour les soldats, protecteur en terme de droit et...
20/12/2012 - Témoignage de l'Amiral (2S) Pierre-François Forissier
Vous êtes un homme d'honneur comme on aimerait que soient tous nos officiers. Votre dignité dans l'épreuve fait notre admiration. Je vous salue avec...
11/12/2012 - Témoignage de soutien
Soutien à vous, monsieur et à vos hommes engagés dans ce combat pour retrouver la dignité, dignité qui à mes yeux vous n'avez perdue....
11/12/2012 - Témoignage d'un soldat des TDM
Une chape de plomb sur le sommet et un bouc émissaire pour la galerie. Les exemples foisonnent au fil des nombreux conflits auxquels nos Armées ont...
09/12/2012 - Témoignage d'un ami
Se remémorer le film L'HONNEUR D'UN CAPITAINE ! Qui traite parfaitement le problème des ordres en opération et l'interprétation qui peuvent en être...
08/12/2012 - Témoignage de soutien
Soulagement avec une grosse part d'amertume ; certains ne doivent pas dormir tranquille ; il existe d'autres jugements plus...
08/12/2012 - Témoignage d'amis
A chaque instant durant ces heures difficiles, nous sommes avec vous par la pensée, le cœur et la prière. Avec toute notre affection. Anne &...
08/12/2012 - Témoignage de soutien
Bonsoir Eric, C'est avec un profond soulagement que j'ai appris ce verdict pour vous tous. Je te souhaite de pouvoir te reconstruire après tout ce...
08/12/2012 - Témoignage de soutien
Bravo Éric pour la lucidité, l'humilité et le courage dont tu as fait preuve tout au long de cette épreuve. C'est une très belle leçon d'humanité.
1 . 2 . 3 . 4 . 5 . 6 . 7 . 8 . 9 . 10 . 11 . 12 . 13 . 14 . 15 . 16
Retour en haut de page
09/12/2012
Procès Mahé : un militaire acquitté, trois autres condamnés avec sursis
08/12/2012
Affaire Firmin Mahé : pourquoi la Cour d'assises a bien jugé les 4 militaires accusés de meurtre
07/12/2012
La défense plaide l'humanité des soldats
05/12/2012
RFI : Affaire Firmin Mahé : «On a bien une confrontation entre la légalité et la légitimité»