Vous êtes ici : 
Témoignages
Témoignage d'un membre de la famille

Lundi 3 décembre 2012

A ceux qui déjà, peut-être... ont jugé... A vous, qui allez juger cet officier, le Colonel Eric Burgaud et ses hommes ; j'aimerais dire ceci, du fond de mon coeur...

La Démocratie révèle des faiblesses qui "servent" les assassins et autres malveillants... quelquefois (pour ne pas dire souvent). Pourtant, au nom de nos Démocraties, certains Hommes politiques déclenchèrent des guerres, en son nom et au nom de la Liberté... des guerres justes... pour chacun des peuples engagés !
Il s'est donc trouvé (au tout début de ces guerres, du moins) des hommes , des soldats lancés contre leurs "semblables", des hommes comme eux, des frères, des pères, des maris, n'ayant rien en commun avec des assassins, mais avec, chevillée au corps, l'obéissance à leurs chefs.
Ils ont tué... ceux d'en face... légitimement ? et pour cela d'aucun ont été décorés. Très bien !

Mais je m'interroge alors ;  Aurait-il été plus... éthique?... de laisser ce tueur à la "vindicte populaire" (qui n'aurait pas manqué de le mettre en pièces à la "machette" tant "ses exactions" les avaient rendus fous de douleurs ?) Alors oui ! c'est un geste fou, que TOUS regrettent et qui ne saurait être jugé hors-contexte.

Juger ces Hommes autrement qu'en comprenant la REALITE du terrain, c'est pour moi prolonger les méfaits de ce tueur en "frappant" encore nos soldats et à travers eux, leurs familles (pour certaines hélas, détruites par ce tourment qui dure depuis sept ans déjà...).

En conscience, ne prolongez pas ce malheur...

Vous avez perdu un officier, un Homme d'avenir : le Colonel Eric Burgaud... et aussi "ses" Hommes courageux qui ont protégé de pauvres gens contre les atrocités de ce "coupeur de route".

Rendez-les à leurs familles ; Rendez à Valentin et à Louis leur Papa courageux !

Et aussi...
21/12/2012 - Témoignage d'un Lt-Cel er
"Nul ne peut se sentir, à la fois, responsable et désespéré" - Saint-Exupéry - Pilote de Guerre.
20/12/2012 - Témoignage de soutien
Je doute de la capacité du politique à définir à l'avenir, un cadre d'engagement acceptable pour les soldats, protecteur en terme de droit et...
20/12/2012 - Témoignage de l'Amiral (2S) Pierre-François Forissier
Vous êtes un homme d'honneur comme on aimerait que soient tous nos officiers. Votre dignité dans l'épreuve fait notre admiration. Je vous salue avec...
11/12/2012 - Témoignage de soutien
Soutien à vous, monsieur et à vos hommes engagés dans ce combat pour retrouver la dignité, dignité qui à mes yeux vous n'avez perdue....
11/12/2012 - Témoignage d'un soldat des TDM
Une chape de plomb sur le sommet et un bouc émissaire pour la galerie. Les exemples foisonnent au fil des nombreux conflits auxquels nos Armées ont...
09/12/2012 - Témoignage d'un ami
Se remémorer le film L'HONNEUR D'UN CAPITAINE ! Qui traite parfaitement le problème des ordres en opération et l'interprétation qui peuvent en être...
08/12/2012 - Témoignage de soutien
Soulagement avec une grosse part d'amertume ; certains ne doivent pas dormir tranquille ; il existe d'autres jugements plus...
08/12/2012 - Témoignage d'amis
A chaque instant durant ces heures difficiles, nous sommes avec vous par la pensée, le cœur et la prière. Avec toute notre affection. Anne &...
08/12/2012 - Témoignage de soutien
Bonsoir Eric, C'est avec un profond soulagement que j'ai appris ce verdict pour vous tous. Je te souhaite de pouvoir te reconstruire après tout ce...
08/12/2012 - Témoignage de soutien
Bravo Éric pour la lucidité, l'humilité et le courage dont tu as fait preuve tout au long de cette épreuve. C'est une très belle leçon d'humanité.
1 . 2 . 3 . 4 . 5 . 6 . 7 . 8 . 9 . 10 . 11 . 12 . 13 . 14 . 15 . 16
Retour en haut de page
09/12/2012
Procès Mahé : un militaire acquitté, trois autres condamnés avec sursis
08/12/2012
Affaire Firmin Mahé : pourquoi la Cour d'assises a bien jugé les 4 militaires accusés de meurtre
07/12/2012
La défense plaide l'humanité des soldats
05/12/2012
RFI : Affaire Firmin Mahé : «On a bien une confrontation entre la légalité et la légitimité»