afghanistan blessures d'après-guerre

afghanistan blessures d'après-guerre

L'un s'est mis à brutaliser ses enfants. L'autre a sauté à la gorge d'un client au supermarché. Un troisième a tenté de se suicider. Pour les soldats

Vous êtes ici : 
Actualités
Afghanistan : blessures d'après-guerre

Lundi 22 octobre 2012

A ce jour, 400 blessés sont suivis pour troubles psychiatriques par le service de santé des armées. C'est le seul chiffre officiel disponible. Mais, admet un porte-parole, il est "sûrement sous-estimé". Et "il va sûrement augmenter". Au total, 60000 soldats sont passés en Afghanistan depuis 2001.Après 2007, 4000 y ont été déployés en permanence, dans des combats durs et des situations de stress qui n'avaient pas été observées depuis très longtemps.

La mesure des troubles, du simple mal-être au véritable syndrome de stress post-traumatique (PTSD) fait l'objet d'un débat. Des études françaises récentes ont mesuré une proportion de 7% de soldats atteints de blessures psychiques. Dans certaines unités combattantes, les chiffres peuvent toutefois monter à 100%. La prise en compte de plusieurs milliers d'anciens combattants et de leur famille s'annonce comme un redoutable défi social pour les années à venir.
Les études américaines menées auprès des vétérans d'Irak et d'Afghanistan ont établi que des éléments augmentaient le risque de PTSD: la longueur de la mission (six mois pour les Français, un an pour les Américains), la tenue d'un poste de combat proche de l'ennemi, la vue de la mort ou de la blessure d'un camarade, le fait d'avoir été touché dans sa chair. Mais aussi le célibat ou un bas niveau de diplôme.
Aux Etats-Unis, 2012 restera comme une année noire: le Pentagone a reconnu un niveau jamais atteint de suicides –270 militaires dans les neuf premiers mois de l'année. L'équilibre financier des assurances militaires est rompu. Pour la première fois dans un conflit, le nombre de suicides a égalé celui de morts au combat: 2000. Des campagnes de sensibilisation ont été lancées, et même des applications iPhone censées aider les anciens combattants. Mais en France, où le phénomène est pourtant expertisé depuis longtemps, le silence règne. La défense a, jusqu'à présent, rechigné à exposer le problème. La prise en charge des traumatismes de guerre est très récente. Il a fallu attendre le bombardement de Bouaké en Côte d'Ivoire en 2004 (neuf tués) pour que s'impose un soin immédiat des combattants.
La mort de dix soldats en 2008 à Uzbin, en Afghanistan, a elle aussi provoqué une prise de conscience. Elle a permis la création du "sas de décompression" de Chypre, sur la route du retour. Le bénéfice de ce séjour de deux jours dans un hôtel, conçu par le service de santé, est unanimement salué. L'accélération du retrait pour la fin 2012 ne permet cependant plus d'y tamiser tous ceux qui rentrent.
En 2011, le service de santé a enfin lancé un plan d'action. Début 2012, un bureau central a été créé pour mieux coordonner les services médico-psychologiques des différentes armées. Un livret médical unique commence à être délivré aux soldats. Un numéro vert sera bientôt mis en place pour toucher les anciens engagés volontaires qui connaîtraient des troubles après leur départ de l'armée. Un tout premier colloque, interne, se tiendra sur le sujet les 23 et 24 octobre aux Invalides, clos par le ministre, Jean-Yves Le Drian.
Ces outils récents sont loin d'avoir atteint leur but. De nombreuses blessures invisibles passent au travers de ce maillage. A côté des grandes associations dépendant du ministère de la défense, des parents isolés éprouvent le besoin de se regrouper. "Il faut mettre en place un dispositif pour aider les familles", martèle Marlène Peyrutie. Cette mère de soldat, qui a créé l'association Terre et Paix, frappe à toutes les portes de l'Etat. "Les besoins sont croissants", assure Laurent Attar-Bayrou, président de la Fédération des anciens des missions extérieures. "On sent réellement les dégâts de l'Afghanistan", ajoute-t-il.
Les contentieux sont nombreux, face aux assurances militaires ou au tribunal des pensions. Ces soldats et leurs proches sont traversés de honte et de colère, tant ils ont cru que la cohésion de l'institution militaire allait les porter jusqu'au bout de l'épreuve. Ils découvrent que la préparation collective à la mission, qui sert d'assurance-vie au groupe pendant le combat, devient un piège individuel. Faillir, c'est s'exclure. Dire, c'est trahir. Les familles que nous avons rencontrées souhaitent toutes, pour l'heure, garder l'anonymat.

Nathalie Guibert - Le Monde

09/12/2012 + Procès Mahé : un militaire acquitté, trois autres condamnés avec sursis
"On n'est pas des salauds". C'est par ces mots qu'Eric Burgaud, ancien colonel des chasseurs alpins, a brièvement...
08/12/2012 + Affaire Firmin Mahé : pourquoi la Cour d'assises a bien jugé les 4 militaires accusés de meurtre
La Cour d'assises de Paris a prononcé vendredi un acquittement et de la prison avec sursis pour les quatre militaires français accusés du meurtre de...
07/12/2012 + La défense plaide l'humanité des soldats
Un fil rouge relie le "petit gradé" Ben Youssouf, pilote de blindé, le brigadier Schnier, son alter ego du 4e Régiment de chasseurs, l'adjudant-chef...
05/12/2012 + RFI : Affaire Firmin Mahé : «On a bien une confrontation entre la légalité et la légitimité»
En 2005, le colonel Cotard était porte-parole de la force Licorne à Abidjan. Il témoigne aujourd'hui au micro de Christophe Boisbouvier pour Rfi
30/11/2012 + Le Colonel Burgaud assume ses responsabilités de chef
Au troisième jour du procès de l'affaire Mahé, Nathalie Guibert pour Le Monde, retranscrit avec force et objectivité, les paroles du colonel Eric...
05/05/2005 - Côte-d'Ivoire en 2005 : un pays au bord du gouffre
Ce rapport édité par Human Rights Watch le 5 mai 2005, soit 8 jours à peine avant la mort de Firmin Mahé, brosse un tableau très détaillé des...
05/05/2005 - Embargo sur les armes - Côte-d'Ivoire 2005
Les Nations Unies ont aussi un embargo sur les armes qu’elles ont appliqué aux deux camps dans le conflit ivoirien. Le Conseil de Sécurité a voté en...
05/05/2005 - Renforcer la présence des Nations-Unies - Côte-d'Ivoire 2005
Les attaques des milices contre les immigrés considérés comme des sympathisants des rebelles illustrent les problèmes rencontrés dans la protection...
05/05/2005 - Côte-d'Ivoire - Attaque sur Logoualé en février 2005
Dans la matinée du 28 février 2005, une force irrégulière de "patriotes" auto-proclamés a attaqué un poste avancé rebelle à l’extrême ouest explosif...
05/05/2005 - Côte-d'Ivoire - Offensive gouvernementale en novembre 2004
Au début du mois de novembre 2004, le cessez-le-feu de dix-huit mois entre le gouvernement de Côte d’Ivoire et les rebelles basés au nord, ainsi que...
02/12/2004 - Relève des soldats français en Côte d'Ivoire - Michèle Alliot-Marie Sénat 2004
Déclarations au Sénat de Michèle Alliot-Marie le 2 décembre 2004 sur les questions de Côte-d’Ivoire en particulier sur la question d’une relève des...
02/12/2004 - Professionnalisme militaires français en Côte-d’Ivoire - Michèle Alliot-Marie - Sénat 2004
Déclarations au Sénat de Michèle Alliot-Marie le 2 décembre 2004 sur les questions de Côte-d’Ivoire en particulier sur le professionnalisme des...
22/10/2012 - Afghanistan : blessures d'après-guerre
L'un s'est mis à brutaliser ses enfants. L'autre a sauté à la gorge d'un client au supermarché. Un troisième a tenté de se suicider. Pour les soldats...
22/10/2012 - Militaires - Traumatismes psychologiques - Témoignage
"PAPA, SI TU RETOURNES AU TRAVAIL, TU VAS ÊTRE MORT" Elle, est une jeune femme positive. Dans six mois, assure-t-elle, il ira mieux. Marie se tient...
22/10/2012 - L'aprés-guerre - Traumatisme de soldats - Témoignage
"SAUVER CE QUI RESTE. MON FILS EN MORCEAUX" Ce ne fut pas une déception, mais de la peur, que Josyane a ressentie quand son fils Bertrand lui a dit...
22/10/2012 - Traumatismes de militaires après-guerre - Témoignage
"VOUS VOYEZ LES ANCIENS DU VIETNAM: IL EST DANS CET ÉTAT". "Schizophrénie avec troubles hallucinatoires." Le diagnostic a été posé sur Pierre, un...
07/11/2005 - La France empêtrée en Côte-d'Ivoire
Alors que l'armée française est secouée par la suspension du général Henri Poncet, à la suite de la mort d'un Ivoirien en mai 2005, un hommage...
14/12/2005 - Bombardement de Bouaké: Poncet désigne l'entourage du président ivoirien
Dans cet article, Le Figaro reprend la depêche de l'AFP du mercredi 14 decembre 2005. L'article explique les révélations du général Poncet qui...
19/12/2005 - «Affaire Poncet» et bombardement de Bouaké - le procureur Ange Kessy à Paris
Le media Abidjan.net annonce dans le cadre de l'«Affaire Poncet» et du bombardement de Bouaké la visite du procureur Ange Kessy à Paris. Cela...
03/03/2011 - Violences en Côte-d’Ivoire - Déclaration de l’Union européenne (mars 2011)
Déclaration de la Haute Répresentante de l’Union européenne pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurite et vice-présidente de la...
Retour en haut de page